Après un bel exercice 2018-2019, les Lesneviennes se sont bien renforcées durant l’été et peuvent nourrir de légitimes ambitions cette saison. Le contraste était d’ailleurs saisissant face à des Sud Finistériennes qui n’ont existé que durant 10’.

Il est vrai que l’entame de match des locales a été bien poussif. Simon Guern n’a d’ailleurs pas vraiment apprécié : « on joue à deux à l’heure », « respectez l’organisation offensive », « activité ». Le coach des Vertes s’est époumoné alors que ses joueuses balbutiaient leur handball. Si bien que l’Entente menait 3-4 à la 6’, profitant du laxisme de l’adversaire.

Les Sud-Finistériennes prennent l’eau

Et le temps mort posé à la 10’, alors que Colin venait d’égaliser a eu le don de remettre les coéquipières de Premel-Cabic dans le bon sens. Dix minutes plus tard, elles avaient creusé un écart décisif menant 13 à 5 à la faveur d’un 10-0 qui n’avait souffert d’aucune contestation. Il a suffi de muscler la défense pour éteindre les faibles velléités adverses et Guivarch s’est régalée dans ses cages, réalisant pas moins de 13 arrêts dont trois jets de 7 m sur la période.
Et si ce n’est un petit relâchement en début de 2e mi-temps, recadré comme il se doit par un nouveau temps mort posé par Guern, le reste de la rencontre n’a été qu’une simple balade de santé, conclue par un 35-15 sans appel.

Lola Colin et les Lesneviennes ont corrigé les filles de l’Entente Cornouaille Sud.

Fiche technique

Arbitres : Mrs Piotrowski et Le Scanf.


Lesneven :
Guvarch (30’, 13 arrêts), Gery (30’, 9), André (6 buts), Colin (3), Doyen (3), Desamblanc (1), Brelivet (4), Gouriou (3), Ngoh Mbah (4), Guillou (3), Premel-Cabic (8), Renard.

Cornouaille Sud : Bono (8 arrêts), Buquen (2 buts), Le Ferrand, Cruaud (2), Delacour (2), Goyat (3), Pelloquin (2), Calvez, Claquin (2)

Photo : Patricia Mérer